La chute de Kadhafi

La révolution en Libye a été longue et coûteuse. Amorcée le 15 février elle aboutit le 20 novembre à la chute du régime de Mouammar Kadhafi. Le dictateur est tué dans sa ville natale de Syrte.

(Etienne Monin Radio France)

La contestation est née à Benghazi, ville historiquement opposée à Mouammar Kadhafi, après l’arrestation d’un avocat qui défendait des familles victimes de la répression. Pour empêcher une reprise en main de l’armée loyaliste qui menace le fief rebelle, l’ONU adopte le 18 mars la résolution 1973 autorisant l’usage de la force.

La Libye entre dans une guerre d’usure qui fera des milliers de victimes. Le 21 août armés par les Français, les révolutionnaires partis des montagnes prennent la capitale Tripoli. Trois mois plus tard, Mouammar Kadhafi est trouvé et tué par des combattants de Misrata alors qu’il tentait de s’échapper de la ville de Syrte.

Le 31 octobre l’OTAN met fin aux opérations militaires. L’engagement de la France, fer de lance de la coalition, aura coûté 300 millions d’après le ministre de la Défense Gérard Longuet.

Galeries photos liées

{% gallery %}