Cet article date de plus de neuf ans.

La censure nord-coréenne fait une exception pour le deuil de Kim Jong-Il

La Corée du nord est l'un des pays les plus fermés du monde, d'où les images sortent au compte-gouttes. En général, il s'agit de montrer le "cher leader" dans l'exercice de ses fonctions, pas question de montrer la population nord-coréenne. Mais depuis l'annonce, lundi matin, de la mort de Kim Jong-Il, la télévision d'Etat diffuse à l'étranger des images destinées à montrer l'ampleur de la tristesse dans le pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Hier, ce sont des images de la dépouille de Kim Jong-Il qui avaient été diffusées. Aujourd'hui, il s'agit de montrer le rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de personnes sur la place principale de Pyongyang, en hommage au "cher leader". Une foule immense, qui recouvre la totalité de la place Kim Il-Sung (le père de Kim Jong-Il et fondateur du régime), et qui défile devant un portrait géant du dirigeant disparu.

Les funérailles officielles sont prévues le 28 décembre, un deuil national a été décrété jusqu'au 29.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.