L'Onu évacue son personnel "non-essentiel"

L'Onu va évacuer "temporairement" d'Afghanistan la quasi-totalité de ses 600 employés expatriés "non-essentiels"

Une ambulance de l\'Onu intervient après l\'attentat ayant frappé une maison d\'hôtes des Nations Unies à Kaboul (28/10/09)
Une ambulance de l'Onu intervient après l'attentat ayant frappé une maison d'hôtes des Nations Unies à Kaboul (28/10/09) (© France 2)
L'Onu va évacuer "temporairement" d'Afghanistan la quasi-totalité de ses 600 employés expatriés "non-essentiels"L'Onu va évacuer "temporairement" d'Afghanistan la quasi-totalité de ses 600 employés expatriés "non-essentiels"

Cette mesure fait suite à l'attaque meurtrière commise le 28 octobre contre une des maisons d'hôtes de l'Onu, a indiqué jeudi l'organisation.

Presque toutes les 600 personnes concernées vont quitter le pays, même si une petite partie d'entre elles pourrait déménager en Afghanistan même. Seul restera le personnel jugé "essentiel".

Le porte-parole de l'Onu à Kaboul, Dan McNorton, a précisé que la décision serait régulièrement réexaminée et est valable pour "un certain nombre de semaines, tandis que la sécurité sera renforcée" en Afghanistan.

Le 28 octobre, trois kamikazes avaient attaqué la maison d'hôtes Bekhtar, au centre de Kaboul. Cinq expatriés de l'Onu avaient été tués, ainsi que deux policiers afghans. Les assaillants avaient tous péri. Les talibans avaient revendiqué l'attaque, tandis que les autorités ont accusé Al-Qaïda d'être impliqué.

Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, venu lundi et mardi à Kaboul, avait rencontré des conseillers chargés de la sécurité pour discuter de l'attaque contre la maison d'hôtes. Il avait alors assuré que l'Onu ne se laisserait pas détourner par des actes de violence de son travail dans ce pays.

La mission de l'Onu en Afghanistan (Unama) compte environ 5.600 employés, dont la majorité sont afghans. L'évacuation doit concerner environ 12% de ses effectifs.

Lire aussi:
>>
>>