Cet article date de plus de treize ans.

L'eau dans la bande de Gaza est "désormais impropre à la consommation humaine"

Cette situation est notamment due à une salinité excessive, s'est alarmé Mounzir Chiblak, responsable d'une compagnie de distribution d'eau dans le territoire.Des analyses d'experts internationaux ont montré que seulement 10% de l'eau de la bande de Gaza est potable, ce qui est un risque pour la vie des Palestiniens", a-t-il ajouté.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (DR)

Cette situation est notamment due à une salinité excessive, s'est alarmé Mounzir Chiblak, responsable d'une compagnie de distribution d'eau dans le territoire.

Des analyses d'experts internationaux ont montré que seulement 10% de l'eau de la bande de Gaza est potable, ce qui est un risque pour la vie des Palestiniens", a-t-il ajouté.

"La situation est critique", a-t-il estimé, en évaluant à plus de 80 millions de m3 le déficit en eau de la nappe phréatique de Gaza l'an dernier.

La population de Gaza (1,5 million de Palestiniens soumis à un strict blocus israélien) dépend de ces réserves en eau souterraines pour sa consommation et les besoins de l'agriculture. Si la situation perdure, a averti le responsable palestinien, les réserves en eau de la nappe phréatique côtière de la bande de Gaza risquent de "péricliter dans les prochaines années".

Très densément peuplée, la bande de Gaza, située au sud-ouest d'Israël et limitrophe de l'Egypte, est un corridor sablonneux de 45 km de long sur 6 à 10 km de large qui souffre d'une pénurie chronique d'eau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.