L'angoissante marche des fourmis légionnaires

En Afrique et en Amérique du Sud, il existe des fourmis nomades et inarrêtables dont la migration impressionnante a un nom : "marabunta", ou "plaie de fourmis".

Voir la vidéo

Les fourmis légionnaires vivent selon deux cycles. D'abord un cycle sédentaire d'une durée d'environ vingt jours, où les fourmis forment un bivouac de leur propre corps en protégeant la reine en son centre. Puis vient l'éclosion des larves. Les demandes en nourriture augmentent alors considérablement. Ceci entraîne le second cycle, le cycle nomade, d'une durée de quinze jours. Toute la colonie, qui peut aller jusqu'à 500 000 individus, se déplace alors simultanément afin de changer continuellement de terrain de chasse et de trouver de quoi assouvir leurs besoins.

Rien ne les arrête

Lorsqu'elle est en déplacement, la colonie de fourmis légionnaires est inarrêtable. Les fourmis vont s'attaquer à tout ce qui se trouve sur leur passage, s’en prenant même à des insectes beaucoup plus dangereux qu'elles, comme des scorpions ou des mygales. Elles peuvent également s'attaquer à des petits mammifères. Même les cours d'eau ne les arrêtent pas puisqu'elles se servent de leur propre corps comme d'un radeau pour les franchir. En espagnol, cette migration s'appelle "marabunta" ou "plaga de hormigas", soit "plaie de fourmis". Elles ne s'arrêtent que la nuit, où elles forment des bivouacs temporaires abritant la reine et les larves.

L\'angoissante marche des fourmis légionnaires
L'angoissante marche des fourmis légionnaires (BRUT)