Kobané n'est "pas sauvée" mais Daech recule sur le front ouest

TÉMOIGNAGES | Selon l'armée américaine, les frappes aériennes près de Kobané ont freiné l'avancée des djihadistes de Daech. Sur le terrain, des habitants joints par Omar Ouahmane, parlent même de reculs.

(Un drapeau kurde sur une colline à l'ouest de Kobané © REUTERS | Umit Bektas)

 Les Kurdes de Kobané respirent. Non seulement l'offensive des djihadistes a été freinée par les raids aériens de la coalition. Mais les combattants du groupe Etat islamique ont reculé, notamment sur le front ouest jusqu'à au moins sept kilomètres de la ville. "Nous avons chassé les djihadistes  d'une colline à l'ouest de la ville. La situation sur le front ouest est bien meilleure mais il reste des poches de combats au sud et à l'est de Kobané ". 

"Les djihadistes ont les moyens de faire venir des renforts"

Ce revers subi par les djihadistes serait le résultat des frappes aériennes menées par les Etats-Unis et l'Arabie saoudite conjuguées au sol aux contre-attaques des forces kurdes.  "Les résultats sont très bons " affirme  un responsable du canton de Kobané. Mais il reste prudent : "Non Kobané n'est pas sauvée car les djihadistes ont les moyens de faire venir des renforts et des armes. La géographie leur est favorable."

Et comme un symbole, l'un des drapeaux noirs du groupe Etat islamique qui flottait sur l'une des collines de Kobané a été arraché par un combattant kurde

A LIRE AUSSI  ►►► Hollande lance un appel à la Turquie pour sauver Kobané