Cet article date de plus de sept ans.

Kobané : les raids insuffisants pour stopper l'avancée des djihadistes

Les combattants djihadistes ont avancé ce mercredi dans Kobané et reçu des renforts en hommes et en équipements, malgré les frappes de la coalition internationale jugées insuffisantes par le Pentagone pour sauver cette ville kurde syrienne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une photo prise depuis la Turquie montre les frappes aériennes sur la ville de Kobané. © Maxppp)

"Les frappes aériennes à elles seules ne vont pas y arriver, ne vont pas apporter une solution et sauver Kobané. " Pour le porte-parole du Pentagone, l'intervention aérienne est insuffisante pour stopper l'avancée des djihadistes du groupe Etat islamique ce mercredi. "Il faudrait des troupes compétentes, des rebelles syriens ou des forces gouvernementales irakiennes, pour parvenir à [les] vaincre ", a-t-il ajouté.

Malgré les raids des avions de la coalition dirigée par les Etats-Unis, au nombre de six ont précisé certaines sources, "les djihadistes ont avancé à partir de l'est en direction du centre de la ville ", a indiqué pour sa part le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

A LIRE AUSSI ►►► Kobané : une bataille "perdue" pour le général Patrick Charaix

La situation est d'autant plus compliquée que les djihadistes ont reçu des renforts en hommes et en véhicules blindés Humvees. Ces derniers sont arrivés aux abords de Kobané, en provenance de la province de Raqa (nord de la Syrie) sous contrôle de l'EI. Dans la soirée de ce mercredi, les combats étaient moins violents, a poursuivi Rami Abdel Rahmane. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.