Russie, démonstration de force

Baptisé Vostok 2018, l'exercice va réunir près de 300 000 soldats russes auxquels s'ajouteront au moins 3 000 militaires chinois. Moscou justifie ces manoeuvres par la nécessité d'assurer la sécurité du pays.

France 24

Des chars, des blindés et même des bateaux. Plus de 36 000 engins militaires vont circuler en même temps dans les régions du centre et de l'est de la Russie.

Baptisé Vostok 2018, l'exercice va réunir près de 300 000 soldats russes auxquels s'ajouteront au moins 3 000 militaires chinois. Une collaboration qui s'est déjà produite par le passé. Mais jamais avec une telle ampleur.

Dmitri Peskov, porte-parole du président russe parle de coopération militaire :

"Cela prouve l'élargissement de notre coopération dans tous les domaines entre deux alliés"

Selon Moscou, ces manoeuvres sont justifiées par la nécessité d'assurer la sécurité du pays, face à des attitudes jugées agressives et hostiles.
Dans la ligne de mire du Kremlin, l'OTAN. L'organisation militaire a renforcé sa présence à la frontière ouest de la Russie, notamment depuis l'annexion de la Crimée en 2014.
Le dernier exercice de l'armée russe de ce type remonte à 1981.

Baptisé Vostok 2018, l\'exercice va réunir près de 300 000 soldats russes auxquels s\'ajouteront au moins 3 000 militaires chinois. Moscou justifie ces manoeuvres par la nécessité d\'assurer la sécurité du pays.
Baptisé Vostok 2018, l'exercice va réunir près de 300 000 soldats russes auxquels s'ajouteront au moins 3 000 militaires chinois. Moscou justifie ces manoeuvres par la nécessité d'assurer la sécurité du pays. (France 24)