Koweït, cachez ces sculptures...

L'art contre la tradition religieuse : au Koweït, les oeuvres des sculpteurs sont souvent plus ou moins cachées. Au nom d'une vision de l'islam, selon laquelle toute représentation d'une forme humaine devrait être interdite.

FRANCE24

Sami Mohammed ne touche pas sa sculpture, il la caresse. Avec tendresse. 
Son rêve : exposer son travail dans les rues de son pays, le Koweït.

C'est impossible, du moins pour le moment. Les conservateurs religieux le refusent, car selon eux, toute représentation de forme humaine est interdite par l'islam.

Pour Sami Mohamed, le conflit s'est même invité dans le cercle familial.


"Quand ma mère a vu ces oeuvres, que Dieu ait son âme, elle m'a dit: "mon fils, ce n'est pas bon pour toi, tu n'es pas obligé de faire ce genre de travail. Dieu te jugera parce que tu as mis de la vie dans tes sculptures."

Résultat : ces oeuvres restent à l'abri du regard du public.
Comme au musée d'art moderne du Koweit, ouvert en 2003, où de multiples statues humaines sont conservées... derrière des portes closes.

Bader al-Daweesh est fonctionnaire au Conseil national de la Culture, des arts et de la littérature du Koweït. Plutôt fataliste :


"On accepte ce rejet... car nous estimons que certaines personnes ont une opinion différente de la notre, même si cette opinion est contre nos activités.
Mais nous pensons que nous avons une justification logique, raisonnable et acceptable de pratiquer la sculpture."

Un débat de taille autour de l'islam et de l'art.... qui s'étend à l'ensemble des pays du Golfe.

Koweït, cachez ces sculptures...
Koweït, cachez ces sculptures... (FRANCE24)