Au Brésil, Jair Bolsonaro soupçonné d'orchestrer une campagne de fausses informations.

Le candidat d'extrême-droite est accusé par son rival d'avoir monté une "organisation criminelle" pour orchestrer la diffusion massive de fausses informations sur la messagerie instantanée WhatsApp.

France 24

Jair Bolsonaro, grand favori de la présidentielle, a t il violé la loi électorale ? 
D'après un quotidien brésilien, Folha de Sao Polo, des entreprises auraient financé une campagne de fausses informations sur la messagerie whastapp, favorisant le candidat d'extrême-droite. Des centaines de milliers de messages auraient été publiés, à l'aide comptes factices, dans le but de discréditer son adversaire, Fernando Haddad. Selon ce dernier, c'est Bolsonaro lui même qui a demandé aux entrepreneurs de mettre la main à la poche. Une telle pratqiue est interdite par la loi électorale.

Le second tour de l'élection présidentielle aur lieu le 28 octobre.

Au Brésil, Jair Bolsonaro soupçonné d\'orchestrer une campagne de fausses informations.
Au Brésil, Jair Bolsonaro soupçonné d'orchestrer une campagne de fausses informations. (France 24)