Cet article date de plus d'onze ans.

John Allen Muhammad, qui avait semé la terreur dans la capitale en 2002, a reçu une injection léthale mardi soir

Surnommé le "sniper", il avait abattu au hasard 10 personnes en trois semaines, entre le 2 et le 22 octobre 2002. Caché dans le coffre de sa voiture, il choisissait ses victimes qu'il tuait d'une balle. Outre les 10 morts, trois personnes avaient été blessées.Condamné à mort en 2004, il avait vu son dernier recours rejeté lundi par la Cour suprême.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
John Allen Muhammad (de profil) lors d'une comparution devant la justice américaine (France 2)

Surnommé le "sniper", il avait abattu au hasard 10 personnes en trois semaines, entre le 2 et le 22 octobre 2002. Caché dans le coffre de sa voiture, il choisissait ses victimes qu'il tuait d'une balle. Outre les 10 morts, trois personnes avaient été blessées.

Condamné à mort en 2004, il avait vu son dernier recours rejeté lundi par la Cour suprême.

Le gouverneur de Virginie, Timothy Kaine, avait également refusé mardi de lui accorder sa grâce.

Le décès de John Allen Muhammad, 48 ans, a été prononcé mardi soir à 21h11 (2h11 GMT mercredi), 5 minutes après l'injection d'un cocktail mortel de drogues, devant les membres des familles de victimes, à la prison de Greensville, en Virginie. "Je ne l'ai pas entendu prononcer un mot", a déclaré à la presse un porte-parole des autorités pénitentiaires de Virginie, Larry Traylor.

Le condamné, averti lundi au téléphone par son avocat Jonathan Sheldon de l'imminence de son exécution, n'a pas réagi. Cela "ne lui a fait ni chaud ni froid, il ne m'a même pas répondu", a expliqué le juriste à l'AFP. "Il est gravement malade mentalement, il ne fera pas un dernier discours stupéfiant et n'exprimera pas de remords", avait prévenu Jonathan Sheldon, "ce sera le même homme délirant (et) paranoïaque".

Trois semaines de folie meurtrière
John Allen Muhammad se dissimulait dans le coffre de sa voiture pour abattre, au hasard, ses victimes d'une seule balle à l'extérieur de centres commerciaux, d'écoles ou de stations service. Une personne avait été abattue à Washington, six dans l'Etat voisin du Maryland et trois en Virginie. Trois autres personnes avaient été blessées.

John Allen Muhammad, formé au tir d'élite dans l'armée américaine, avait participé à la guerre du Golfe.

Hommes, femmes, enfants, Blancs, Noirs: personne n'était à l'abri du tireur, qui se faisait aider d'un complice, Lee Boyd Malvo, âgé de 17 ans au moment des faits. Il purge aujourd'hui une peine de prison à vie.

Par deux fois, la police avait retrouvé sur le lieu d'un meurtre, punaisé à un arbre ou dans un sac plastique, des messages du tireur affirmant "Appelez-moi Dieu" ou "Vos enfants ne sont jamais en sécurité nulle part" et réclamant 10 millions de dollars pour arrêter le massacre. Les deux criminels avaient été interpellés à l'issue d'une longue chasse à l'homme.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.