VIDEO. Japon : la police disperse brutalement une manifestation de personnes âgées contre une base américaine

Une centaine de manifestants, dont beaucoup de personnes âgées, ont voulu empêcher camions et bulldozers de travailler à Nago, dans la préfecture d'Okinawa, jeudi.

REUTERS

La police japonaise n'est pas tendre avec les manifestants, même très âgés. Ces dizaines de personnes qui tentent de bloquer l'installation d'une base aérienne américaine controversée à Nago, dans la préfecture d'Okinawa, jeudi 29 octobre, s'en souviendront.

Un accord signé par le Premier ministre

"Laissez-moi !", "N'êtes-vous pas censés protéger les citoyens ?" Une centaine de manifestants, dont beaucoup de personnes âgées, ont voulu empêcher camions et bulldozers de travailler, avant que la police ne les traîne au loin. Les résidents d'Okinawa, théâtre de batailles sanglantes à la fin de la seconde guerre mondiale, ne veulent pas accueillir l'armée américaine. Ils s'opposent au plan du gouvernement japonais de déplacer la base des Marines de Futenma sur le site de Nago.

Le gouverneur d'Okinawa avait révoqué le permis délivré par son prédécesseur pour autoriser des travaux sur la nouvelle base, une décision annulée par le Premier ministre, Shinzo Abe, mardi 27 octobre. Les Etats-Unis et le Japon ont convenu en 1996 de fermer le site de Futenma, situé dans une zone densément peuplée, et envisagent de le déplacer à Okinawa.

Les résidents de Nago, sur l\'île japonaise d\'Okinawa, protestent contre les bases américaines, le 4 mai 2010.
Les résidents de Nago, sur l'île japonaise d'Okinawa, protestent contre les bases américaines, le 4 mai 2010. (ISSEI KATO / REUTERS)