Quatre mois après la catastrophe, Fukushima dotée d'un système de refroidissement

C'est une information donnée par Goshi Hosono, le ministre japonais chargé de la crise nucléaire. Il affirme que l'opérateur Tepco a réussi à mettre en place un système de refroidissement dans la centrale japonaise endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars.

(Radio France ©Reuters)

Ce dispositif pourrait permettre de refroidir de
façon stable les réacteurs de la centrale, première étape avant l'“arrêt à froid” des trois réacteurs endommagés.
Mais il va falloir patienter. Ce n'est pas prévu avant janvier 2012. “Nous serons en mesure d'atteindre notre objectif initial grâce aux efforts acharnés des techniciens présents sur le site”, affirme Goshi Hosono, cité par le quotidien économique Nikkei.

Pour gérer l'accident, “des années voire plusieurs décennies”

Selon le Premier ministre japonais, Naoto Kan, le nettoyage et la mise hors service de la centrale de Fukushima-Daiichi, va “prendre trois, cinq, dix ans voire plusieurs décennies...” Il s'exprimait ainsi devant des responsables locaux de son parti, le Parti
démocrate du Japon, à Tokyo.