Nouvelle hausse de la radioactivité au large de Fukushima

L'analyse d'échantillons prélevés dans l'eau de mer montre que les niveaux d'iode radioactif ont atteint jusqu'à 6500 fois leur niveau normal. Un résultat enregistré après la dernière réplique du séisme. Avant, la radioactivité n'était que 1100 fois supérieure à la normale. Il y aurait donc de nouvelles fuites selon Frédéric Charles, le correspondant de France Info au Japon.

(Radio France © France Info)

Dans le même temps, l'opérateur Tepco qui exploite cette centrale de
Fukushima-Daiichi, annonce qu'il espère une baisse sensible de la radioactivité sur le site d'ici trois
mois.

Il estime qu'il lui faudra de trois à six mois pour résorber les fuites radioactives, et six à neuf mois pour refroidir les réacteurs.

Dans un communiqué peu rassurant, l'opérateur japonais indique également qu'il va “s'efforcer en priorité d'empêcher toute
explosion d'hydrogène aux réacteurs 1, 2 et 3...Les ouvriers vont injecter de
l'azote dans ces réacteurs afin de maintenir au plus bas le rapport entre
l'hydrogène et l'oxygène.”