Nouvelle fuite d'eau radioactive à Fukushima

C'est l'incident le plus important dans cette centrale nucléaire japonaise depuis les fuites d'août 2013.

Photo diffusée par Tepco le 20 février 2014 montrant une fuite dans la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (Japon). 
Photo diffusée par Tepco le 20 février 2014 montrant une fuite dans la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (Japon).  (TEPCO / AFP)

"Nous prenons différentes mesures, mais nous nous excusons d'inquiéter l'opinion publique avec cette fuite." L'opérateur responsable de la centrale accidentée à Fukushima, au Japon, a de nouveau reconnu, jeudi 20 février, un incident, le plus sérieux depuis le mois d'août. Une centaine de tonnes d'eau fortement radioactive se sont écoulées d'un réservoir.

Il est peu probable que l'eau radioactive ait atteint l'océan Pacifique, a déclaré Masayuki Ono, porte-parole de Tepco. La semaine dernière, un responsable de l'instance de régulation du nucléaire a déclaré que Tepco avait retardé la publication de relevés traduisant une importante quantité de strontium-90 dans les eaux souterraines, et cela malgré les demandes répétées du régulateur.

La compagnie Tepco est l'objet de vives critiques visant son attitude après le violent séisme et le tsunami à l'origine de l'accident de la centrale, en mars 2011.