Le directeur général de Nissan démissionnera le 16 septembre

Le président du Conseil d'administration du constructeur automobile japonais l'a annoncé lundi. Hiroto Saikawa a reconnu avoir perçu une prime indue il y a plusieurs années.

Hiroto Saikawa, ancien président directeur général de Nissan, lors d\'une conférence de presse, le 14 mai 2019 à Yokohama.
Hiroto Saikawa, ancien président directeur général de Nissan, lors d'une conférence de presse, le 14 mai 2019 à Yokohama. (BEHROUZ MEHRI / AFP)

Rattrapé par un scandale de prime indûment perçue, le directeur général exécutif de Nissan, Hiroto Saikawa, va démissionner le 16 septembre. Le président du conseil d'administration du constructeur automobile japonais, Yasushi Kimura, l'a annoncé lundi 9 septembre.

L'actuel directeur opérationnel du groupe, Yasuhiro Yamauchi, assurera l'intérim dans l'immédiat et le comité des nominations au sein du conseil d'administration a l'intention de choisir un successeur à Hiroto Saikawa "d'ici fin octobre", a précisé le président du conseil d'administration lors d'une conférence de presse au siège de Nissan à Yokohama, près de Tokyo.

Jeudi, Hiroto Saikawa a admis un trop-perçu dans sa rémunération, en violation des procédures internes à Nissan. Il a reconnu avoir perçu indûment 47 millions de yens [401 000 euros]" en 2013, une somme qu'il a promis de rembourser. Il a rejeté sur Carlos Ghosn et sur son ancien bras droit, Greg Kelly, la responsabilité de la mise en œuvre de ce système de bonus.