JO 2021 : à quelques heures de la cérémonie d'ouverture, le Covid ne gâchera pas la fête de tous les Tokyoïtes

Majoritairement opposés à l'organisation des JO, qui s'ouvrent ce vendredi 23 juillet à Tokyo, dans un contexte d'état d'urgence sanitaire, des Japonais rencontrés dans la capitale n'en restent pas moins impatients de voir la cérémonie d'ouverture.

Article rédigé par
Karyn Nishimura - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Plusieurs dizaines de tokyoïtes se sont rassemblés dans la capitale japonaise, devant le compte à rebours avant l'ouverture des JO de Tokyo, pour prendre une photo symbolique au moment où celui-ci affiche J-1.  (YUKI IWAMURA / AFP)

Avec un an de retard et des péripéties à n’en plus finir, les Jeux Olympiques vont officiellement s’ouvrir vendredi 23 juillet, sans public dans le stade, sans fan zone, dans un Tokyo sous état d’urgence et en présence d’assez peu de personnalités étrangères, à l’exception notable du président français Emmanuel Macron. Si la majorité des Japonais sont opposés à l'organisation de ces Jeux, en pleine pandémie et alors que le pays est sous état d'urgence sanitaire, certains s'enthousiasment, à quelques heures de la cérémonie d'ouverture. 

--> JO 2021 : Retrouver le calendrier complet et les horaires des compétitions

Devant le compte à rebours qui affiche les jours restants avant la cérémonie d’ouverture, il y avait ainsi foule jeudi pour voir s’afficher 1 jour, 0 heure, 0 minute et 0 seconde. Les Japonais aiment ces symboles. Des photos partagées illico sur les réseaux sociaux. Yumiko, elle, a envoyé un cliché à sa famille à la campagne. Elle reconnaît qu'il y a des inquiétudes, "mais je pense que c'est une chance d’avoir les JO à Tokyo pour moi qui y suis".

Un moment pour oublier le virus

Même si une majorité de l’opinion est contre ces JO, toutes les personnes interrogées dans différents quartiers de Tokyo prévoient de regarder la cérémonie d’ouverture. "On n’a aucune information sur le contenu de cette cérémonie, donc je suis impatiente de voir", dit une passante. Certains y voient l’occasion justement de recouvrer un peu de sérénité, "vivre un moment pendant lequel on oubliera le coronavirus et où on aura le sentiment d’une paix mondiale".

Toutefois, difficile de totalement faire l’impasse sur la question sanitaire. "On est partagé, avec le Covid, mais on va quand même soutenir les athlètes", confie une Tokyoïte. Une cérémonie réussie et des performances sportives étonnantes pour que les soucis passent au second plan. C’est l’ultime espoir des organisateurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Japon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.