Japon : un fugitif arrêté après plus de 40 ans de cavale

Masaaki Osaka, un militant politique de gauche, s'était volatilisé en 1971, après le meurtre d'un officier de police au cours de violentes émeutes à Tokyo.

Masaaki Osaka, un fugitif japonais de 67 ans, le 7 juin 2017 à l\'aéroport Haneda de Tokyo (Japon).
Masaaki Osaka, un fugitif japonais de 67 ans, le 7 juin 2017 à l'aéroport Haneda de Tokyo (Japon). (JIJI PRESS / AFP)

La police japonaise a mis fin à une très longue cavale. Elle a rattrapé Masaaki Osaka, un militant politique de gauche qui s'était volatilisé en 1971 après le meurtre d'un officier de police. Un porte-parole de la police métropolitaine de Tokyo a confirmé l'arrestation du fugitif, aujourd'hui âgé de 67 ans, mercredi 7 juin, mais il n'a pas souhaité donner de détails, raconte la BBC (en anglais).

Soutenu par de nombreux complices

Masaaki Osaka est accusé d'avoir frappé un policier avec un tube de métal et de l'avoir atteint avec un cocktail Molotov au cours de violentes émeutes de rue dans le quartier de Shibuya à Tokyo. A l'époque membre haut placé de la Ligue communiste révolutionnaire du Japon, il avait disparu peu après l'incident. Le meurtre du policier était intervenu à une période d'intenses manifestations politiques dans le monde, donnant parfois lieu à des affrontements violents entre groupes protestataires et autorités.

Une photo non-datée de Masaaki Osaka, diffusée par la police japonaise.
Une photo non-datée de Masaaki Osaka, diffusée par la police japonaise. (JIJI PRESS / AFP)

Cheveux gris et sages lunettes encerclant son visage, le fugitif sexagénaire est loin de l'image du jeune révolutionnaire apparaissant sur les affiches de la police des années 1970. Selon les médias nippons, Masaaki Osaka a été interpellé dans la ville de Hiroshima en mai, puis conduit à Tokyo mercredi après avoir été confondu par son ADN. L'homme a bénéficié pendant sa cavale du soutien de nombreux complices, a précisé la presse.