Japon : quand une statue de calamar est financée sur des fonds destinés à la lutte contre le Covid-19

Publié
apon : quand une statue de calamar est financée sur des fonds destinés à la lutte contre le Covid-19
France 2
Article rédigé par
F. Style - France 2
France Télévisions

Les habitants de la ville de Noto (Japon) ont hérité d’une statue de calamar de 13 mètres. Les 200 000 euros qui ont servi à la financer étaient normalement destinés à un fonds d’aide contre le Covid-19. 

Le calamar est un met particulièrement apprécié au Japon, mais qui n’est pas au goût de tous. À Noto, au Japon, une statue de calamar rose de 13 mètres, aux tentacules déployés, a été inaugurée en mars 2021 sur une aire de repos. Pour sa construction, la ville a dépensé près de 200 000 euros. Mais cette somme provient des fonds d’urgence alloués par l’État aux provinces pour faire face à la pandémie de Covid-19

Frontières fermées 

Les autorités locales se défendent et évoquent une initiative pour relancer le tourisme local. Pour les détracteurs de l’œuvre, il n’y avait rien d’urgent à sa construction. Depuis plus d’un an, les frontières japonaises sont fermées aux étrangers et le gouvernement appelle la population à limiter ses déplacements dans le pays. En attendant de faire venir les touristes, le mollusque céphalopode fait au moins couler beaucoup d’encre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Japon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.