Cet article date de plus de sept ans.

Fukushima : un rat serait à l'origine de la grave panne d'électricité

La coupure de courant avait entraîné des craintes concernant le refroidissement des piscines de trois réacteurs. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des travailleurs dans la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), le 6 mars 2013. (ISSEI KATO / AFP)

"Nous avons confirmé la présence d'un petit animal." Selon un porte-parole de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), mercredi 20 mars, un rat pourrait avoir causé la panne d'électricité qui a paralysé une partie des systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima durant trois jours. 

Le porte-parole de Tepco a présenté une photo prise du dessus sur laquelle le cadavre du "petit animal" en question ressemble clairement à un rat d'une quinzaine de centimètres. Le rat, conducteur, aurait pu faire jonction entre deux connexions électriques et faire disjoncter les équipements.

La photo du rat peut-être à l'origine de la coupure de courant dans la centrale de Fukushima, diffusée par Tepco, le 20 mars 2013. (TEPCO / AFP)

Lundi, le courant s'était brutalement interrompu dans une partie des installations de Fukushima, stoppant les dispositifs de refroidissement des piscines de désactivation des réacteurs 1, 3 et 4, et d'un bassin commun, dans lesquels sont immergés des milliers d'assemblages de combustible usé. Cette grave panne a révélé la précarité des dispositifs actuellement en place dans ce complexe atomique mis en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.