Cet article date de plus de sept ans.

Près de 2 000 personnes passent les fêtes dans leur maison abandonnée à Fukushima

Les différentes municipalités évacuées autour de la centrale accidentée ont autorisé ce court séjour. Quelque 27 000 personnes étaient concernées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Noël à Iwaki (Japon), où vivent dans des habitats temporaires les habitants évacués des villes proches de la centrale nucléaire de Fukushima.  (TORU YAMANAKA / AFP)

C'est une autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités. Différentes municipalités évacuées autour de la centrale accidentée de Fukushima (Japon) ont autorisé leurs habitants à passer les fêtes de fin d'année dans leur ancienne maison abandonnée. Quelque 27 000 personnes sont concernées.

Les villes de Minamisoma, Naraha, Kawauchi et Iitate, notamment, permettent à une partie des ex-résidents de divers quartiers de revenir y vivre quelques jours pour Noël et le Nouvel an, alors que le séjour dans ces localités reste normalement interdit la nuit. Certaines visites sont admises la journée pour nettoyer et décontaminer les maisons, mais ces villes demeurent inhabitables tant que le niveau de radioactivité n'y a pas été ramené à un seuil jugé acceptable.

Cette année, ce séjour exceptionnel est possible entre le 24 décembre et le 7 janvier (ou entre le 28 décembre et le 5 janvier), moyennant un enregistrement préalable auprès des autorités. Mais selon les médias, au 19 décembre, seulement 1 701 personnes (556 foyers) avaient déposé une demande de laissez-passer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Japon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.