Cet article date de plus d'un an.

France-Japon : les enfants du divorce

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France-Japon : les enfants du divorce
france 3
Article rédigé par
France Télévisions

Louis, 4 ans, doit quitter la France après Noël pour rejoindre son père au Japon. Depuis deux ans, ses parents se disputent sa garde.

C'est une nouvelle affaire de divorce douloureuse. Après 2 ans de procédure, la Cour de cassation a rejeté la demande de la mère du petit Louis, 4 ans. Après Noël, le petit garçon devra alors rejoindre son père au Japon. Sa mère craint de ne plus revoir son fils jusqu'à sa majorité. "Il ne comprend pas. il dit que c'est moi qui l'abandonne, que les adultes ne l'ont pas protégé, qu'il veut un monde sans adulte, mais là il a bien compris que ce n'est pas ma décision", confie la mère Marine Kudo-Verhoeven. 

"Au Japon, on encourage ces enlèvements d'enfants" 

Tout le village de Salles-d'Aude (Aude) s'est mobilisé pour le jeune Louis. Sa maman avait quitté le Japon et son mari pour revenir en France. Depuis 2 ans, elle n'a cessé de se battre mais la justice française vient d'ordonner le retour de l'enfant auprès de son père japonais. Un verdict qui ne surprend pas Me François Zimeray, avocat spécialiste des séparations franco-japonaises. "Au Japon, on encourage ces enlèvements d'enfants. On considère que l'enfant est une chose qu'on trimballe, qu'il ne peut pas avoir deux familles", explique-t-il. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Japon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.