Cet article date de plus de huit ans.

A Tokyo, un hôtel disparaît mètre par mètre

Tous les dix jours, l'immeuble perd deux étages. La destruction de l'hôtel «Grand Prince Akasaka» se fait de l'intérieur, et de haut en bas. Une technique révolutionnaire qui provoque beaucoup moins de nuisances.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tous les dix jours, l'hôtel perd deux étages. (DR)

Interdit d'utiliser de la dynamite à Tokyo, il y a trop de tours dans le centre ville. Aussi, les ingénieurs d'une entreprise de construction ont trouvé cette technique expérimentée pour la seconde fois seulement. Les travaux s'effectuent à l'intérieur d'un capuchon fixé au sommet de l'immeuble. La déconstruction s'opère par le haut de l'ancien hôtel qui, tous les dix jours, perd deux étages.
Tous les dix jours, l'hôtel perd deux étages. (DR)

A l'origine il mesurait 140 mètres de haut, comportait 40 étages et plus de 700 chambres. Cette technique de déconstruction a aussi un double mérite. Elle réduit de 90% les émissions de poussière et de bruit.

Schéma montrant la méthode de déconstruction. (AFP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.