Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Venise sera-t-elle la première ville au monde détruite par le tourisme de masse ?

Littéralement envahis par les touristes et chassés du centre historique par les hôtels et les locations saisonnières, les Vénitiens n'en peuvent plus. Ils ne reconnaissent plus la Venise qu'ils aiment et sont décidés à se battre pour la sauver. Extrait d'"Envoyé spécial" du 13 septembre 2018.

Voir la vidéo
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

En juin 2018, les Vénitiens sont descendus dans la rue. Banderoles pour demander à pouvoir habiter dans le centre historique, slogans contre les paquebots de croisière... Ils étaient un millier à dénoncer "le projet du maire" : "Transformer la ville en 'VeniceLand', en une sorte de parc à thème, de Disneyland sur pilotis." La Venise qu'ils aiment et qu'ils ont connue disparaît. "On est en train de tuer la ville", affirme l'un des manifestants.

Depuis les années 80, le centre-ville a perdu la moitié de ses habitants

Venise est-elle en train de devenir un vaste parc d’attraction, où les habitants ne seront plus que des figurants ? Sera-t-elle la première cité au monde détruite par le tourisme de masse ? Excédés, les Vénitiens multiplient les manifestations partout dans la ville, et surtout devant ces paquebots qui déversent les touristes par millions. 

Depuis une dizaine d'années, la colère monte contre le flux de touristes qui ne cesse de grossir (30 millions en 2017 !). Chassée du centre-ville par la spéculation, la population locale, elle, y a diminué de moitié par rapport aux années 80. "Les loyers sont arrivés à des niveaux inaccessibles pour le citoyen moyen. En quarante-cinq ans, je n'ai jamais vu ça", déclare un Vénitien devant la caméra du magazine "Envoyé spécial". 

La colère d'un gondolier contre deux touristes a fait le buzz sur les réseaux sociaux

Les réponses de la municipalité ne satisfont personne. L'installation de portiques à trois entrées de la ville a fait l'unanimité contre elle : les Vénitiens n'en veulent pas plus que les touristes. Une campagne a bien été lancée en 2017 pour rappeler les règles : pas de pique-nique, pas de nourriture pour les pigeons, pas de maillot de bain... mais son efficacité laisse à désirer.

En août dernier, un gondolier a fait le buzz sur les réseaux sociaux, en faisant la leçon (en français) à des indélicats : deux Français faisant trempette tout près de la place Saint-Marc. "Vous savez que vous êtes sur la place la plus belle, la plus jolie, la plus importante, la plus historique de Venise ?", les a-t-il interpellés.

Extrait de "Un été à Venise ", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 13 septembre 2018.

Venise sera-t-elle la première ville au monde détruite par le tourisme de masse ?
Venise sera-t-elle la première ville au monde détruite par le tourisme de masse ? (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)