Rome : les bijoux de la couronne au cœur d’une bataille judiciaire

Publié
Rome : des bijoux de la couronne au coeur d’une bataille judiciaire
Article rédigé par
A. Mikoczy, L. Tositti, C. Rigeade - France 3
France Télévisions

Un trésor royal prestigieux conservé dans la Banque d’Italie comprenant plus de 6 000 diamants et 2 000 perles n’a plus été vu depuis 1946. Or, les héritiers de maison royale de Savoie réclament leur restitution alors que l’État italien souhaite les exposer dans un musée. Un procès s’est ouvert à Rome.

Au sous-sol de la Banque d’Italie, se cache un trésor. Les bijoux de la couronne ont été vus pour la dernière fois portés par la toute dernière reine d’Italie il y a 76 ans. Depuis, ils sont sous scellés. Les héritiers de la famille royale attaquent l’État italien pour récupérer ce qu’ils estiment être leur bien. En mai 1946, le nouveau roi Umberto II apparaît au balcon du Quirinal en famille devant une foule d’Italiens. Mais quelques jours plus tard, un référendum donne la victoire aux républicains. Accusé de collaboration avec le régime fasciste, la famille de Savoie est contrainte à l’exil et part alors sans les bijoux de la couronne.

Des bijoux de grande valeur

En substance, les Savoie ont laissé les bijoux à la Banque d’Italie en pensant revenir un jour au pouvoir. La valeur des bijoux est comprise entre 50 000 et 70 000 dollars par carat selon une gemmologue. Le procès entre l’État et les représentants de la famille de Savoie commencera mercredi 22 juin. L’enjeu du procès est de savoir si les bijoux appartiennent à la famille ou à l’État.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.