Revenu citoyen : l'Italie tiendra-t-elle sa promesse ?

En Italie, le gouvernement a revu à la baisse son revenu citoyen, une mesure phare du Mouvement 5 étoiles.

FRANCE 2

C'était la promesse emblématique qui a permis à Luigi Di Maio de gagner les élections : le revenu citoyen. Le principe est séduisant et consiste à verser un complément de ressources aux salariés pauvres et aux retraités. Après arbitrage, l'allocation mensuelle s'élève à 780 euros pour une personne seule et 1 330 euros pour une famille. Seul bémol, le coût prévu de la mesure est de 9 milliards d'euros, mais seulement 6 milliards sont disponibles.

Des bénéficiaires moitié moins nombreux 

Le gouvernement italien multiplie donc les exceptions pour bénéficier de ce revenu citoyen. Les personnes ayant acheté une voiture neuve dans l'année, possédant un bateau de plaisance ou une résidence secondaire seront exclues du dispositif. Au Parlement, les deux partis majoritaires peinent à s'entendre, car la loi pour encadrer cette réforme n'est pas prête. Le revenu citoyen devait être versé à 9 millions d'Italiens, mais les bénéficiaires seront moitié moins nombreux. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le vice-Premier ministre italien, Luigi Di Maio, lors d\'une conférence de presse le 9 novembre 2018 à Rome.
Le vice-Premier ministre italien, Luigi Di Maio, lors d'une conférence de presse le 9 novembre 2018 à Rome. (TIZIANA FABI / AFP)