La peau de saumon sera-t-elle le cuir du futur ?

Un saurisseur du Sud-Ouest développe un procédé non polluant afin de recycler les peaux de saumon en cuir de luxe.

FRANCE 3

La peau de saumon ne se mange généralement pas, mais elle peut se transformer en cuir. Si le procédé est encore utilisé à l'état artisanal, il sert à fabriquer des ceintures ou des chaussures, et sera peut-être le cuir de demain. L'aventure commence en Toscane (Italie) pour Jean-Marc Casteigt, éleveur de saumon dans les Pyrénées, et qui a trouvé entre Florence et Pise le savoir-faire dont il avait besoin.

Convaincre le consommateur et le monde de la mode

L'entreprise Anaconda est spécialisée dans le tannage de peaux exotiques, et valorise ainsi celle du saumon, habituellement jetée à la poubelle. "Ça pose un problème éthique, moins on fera de poubelles, mieux on se portera, moins on polluera. Qui dit incinération dit à terme pollution", explique le saurisseur pyrénéen. Il aura ainsi fallu deux ans afin de trouver une méthode de tannage qui ne pollue pas. De quoi convaincre à terme l'industrie de luxe, car la peau de saumon serait à mettre sur le même plan que celle de python.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un saumon remonte le cour de la rivière Tyne, au Royaume-Uni, le 31 octobre 2015.
Un saumon remonte le cour de la rivière Tyne, au Royaume-Uni, le 31 octobre 2015. (ANN & STEVE TOON / ROBERT HARDING PREMIUM / AFP)