Italie : un opéra russe en ouverture de La Scala de Milan malgré la polémique

La Scala de Milan ouvre sa saison mercredi, avec une nouvelle production de "Boris Godounov" de Moussorgski. Une œuvre russe que le consul d'Ukraine de la ville a voulu faire déprogrammer.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La basse russe Ildar Abdrazakov (au centre) lors d'une répétition de l'opéra "Boris Godunov" le 17 novembre 2022 à La Scala de Milan. (BRESCIA-AMISANO / TEATRO ALLA SCALA VIA AFP)

C’est un grand soir à La Scala de Milan, mercredi 7 décembre, pour l’ouverture de sa nouvelle saison avec à l’affiche Boris Godounov du compositeur russe Modeste Moussorgski. Le président italien Sergio Mattarella, la présidente du Conseil des ministres Giorgia Meloni mais aussi celle de la Commission européenne Ursula van der Leyen seront présents pour assister à cette "prima". Sauf qu'une polémique est venue rompre le charme de l'art et de la musique en pleine guerre en Ukraine.

Le consul d'Ukraine à Milan, Andrii Kartysh, a voulu faire déprogrammer Boris Godounov y voyant de la propagande pro-Poutine. Certainement pas lui répond Dominique Meyer, le directeur de La Scala, pour qui cet opéra est une parabole sur la dictature : "Nous avons choisi cette œuvre il y a trois ans, c’est l'un des chefs d'œuvres de l'histoire de l'opéra qui a toujours été donné ici."

“J'invite ceux qui ont des doutes à lire le livret - ils comprendront un peu mieux - et à venir voir le spectacle.”

Dominique Meyer, directeur de La Scala de Milan

à franceinfo

Le choix des chanteurs n'a pas été apprécié non plus par le consul ukrainien, la basse russe Ildar Abdrazakov est d'autant plus reconnaissant envers la direction de La Scala d'avoir monté cette œuvre : "Je dois remercier le chef Riccardo Chailly et le directeur Dominique Meyer parce qu'ils ont choisi cet opéra et ne l'ont pas enlevé du répertoire alors que l'on sait qu'en ce moment des théâtres suppriment la culture russe."

Le chef d'orchestre Valery Gergiev, proche de Vladimir Poutine, avait lui été écarté de La Scala en mars 2022. Il y a trois jours, dimanche 4 décembre, les moins de 30 ans ont eu droit à leur première à La Scala. Loin de la polémique, ils ont apprécié les costumes et la mise en scène, et ils sont opposés à la censure.

Italie : un opéra russe en ouverture de La Scala de Milan malgré la polémique - le reportage de Bruce De Galzain
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.