Cet article date de plus de cinq ans.

Italie : l'ex-chef de la diplomatie, Paolo Gentiloni, va remplacer Matteo Renzi à la tête du gouvernement

A 62 ans, il est considéré comme politiquement proche du président du Conseil démissionnaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Paolo Gentiloni, ministre des Affaires étrangères italie, le 3 décembre 2016, lors du Forum de la Méditerranée, à Rome. (RICCARDO DE LUCA / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'Italie a un nouveau chef du gouvernement. Paolo Gentiloni a été désigné comme successeur de Matteo Renzi, dimanche 11 décembre, par la présidence italienne. Un peu plus tôt, le président italien, Sergio Mattarella, avait convoqué au palais du Quirinal celui qui était jusque-là ministre des Affaires étrangères, suggérant qu'il s'apprêtait à le nommer à la tête du gouvernement.

Un fidèle de Matteo Renzi

Gentiloni, qui se voit confier le mandat de former un nouveau gouvernement, doit désormais entamer des consultations avec les forces politiques. Le processus a été lancé par la démission, le 7 décembre, du président du Conseil (l'équivalent du Premier ministre), Matteo Renzi, qui a tiré les conclusions de son échec retentissant lors du référendum du 4 décembre sur son projet de réforme constitutionnelle.

Le nom de Gentiloni, un des fidèles de Renzi, a été mis en avant par le Parti démocrate (PD), majoritaire à la Chambre des députés et au Sénat, auquel il appartient. A 62 ans, il est considéré comme politiquement proche du président du Conseil démissionnaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.