Italie : nouvelle "acqua alta" à Venise, sous les eaux même en été

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Italie : nouvelle "acqua alta" à Venise, sous les eaux même en été
France 2
Article rédigé par
A. Mikoczy, O. Lenuzza, S. Lerch, F. Crimon - France 2
France Télévisions

Depuis 1990, le niveau de la mer est monté de 30 centimètres en moyenne par rapport aux maisons, à Venise (Italie). Dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 juin, la ville a connu une marée haute, la fameuse "acqua alta". 

Théoriquement, il n'y a pas d'acqua alta à Venise (Italie), en été. Pourtant, dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 juin  soit la deuxième nuit consécutive  l'eau de la lagune a empli la place Saint-Marc. L'occasion pour les visiteurs de faire des photos étonnantes, et de marcher sur l'eau, au sens premier du terme. "C'est joli, ça fait refléter toutes les lumières. Nous, c'est la première fois qu'on vient à Venise", confie un couple de Français. 

Le pire est à venir, selon les scientifiques 

À Venise, la mer monte de plus en plus, et la ville s'enfonce dans la lagune. 32 centimètres ont ainsi été perdus depuis 1990. Derrière la jolie carte postale se cache toutefois une vraie menace. Au rythme actuel de montées des eaux, les fondations des palais auront du mal à résister. Les rez-de-chaussée des maisons sont de plus en plus souvent désertés. De plus, la cathédrale Saint-Marc, bâtie au XIe siècle, subit ces marées hautes comme jamais dans l'histoire. Des pompes y sont installées en permanence.

Pour les scientifiques, le pire est à venir. "Les périodes d'inondations exceptionnelles vont augmenter en fréquence, puisque le niveau de la mer ne cesse de monter. Avant, on en était à deux ou trois par an. Désormais, ça sera au moins une vingtaine", affirme Georg Umgiesser, océanographe du Centre national de recherche italienne. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.