Italie : le procès hors norme de la mafia calabraise s'est ouvert

En Italie un procès s'ouvre, mercredi 13 janvier, contre la puissante mafia calabraise. 355 accusés vont être jugés.

France 2

Une vaste salle d'audience, aux airs de bunkers, a été construite pour l'occasion à Lamezia Terme, en Italie. Les 355 accusés qui vont être jugés dans le cadre du procès contre la puissante mafia calabraise seront déjà derrière des barreaux. En tout, ce sont même 913 personnes qui vont être appelées à témoigner. "La loi est la même pour tous", est-il écrit sur les murs du tribunal, y compris, veulent croire les Italiens, pour le principal accusé, Luigi Mancuso.

Une puissante organisation

L'homme a longtemps été à la tête d'une puissante organisation aux rites occultes. Au cours des quatre ans d'enquête, plusieurs dizaines de personnes, parmi lesquelles des trafiquants de drogue, des élus ou des chefs d'entreprise, ont été arrêtées dans des opérations de police très médiatisées. De vastes coups de filet, la plupart du temps orchestrés par un homme : le juge Nicola Gratteri. Ce magistrat calabrais vit sous protection policière depuis plus de 30 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le procureur Nicolas Gratteri, le 11 janvier 2021 à Rome, deux jours avant de le procès fleuve contre la mafia calabraise.
Le procureur Nicolas Gratteri, le 11 janvier 2021 à Rome, deux jours avant de le procès fleuve contre la mafia calabraise. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)