Italie : des autocollants antisémites de supporters font scandale

En Italie, les supporters du club romain de la Lazio ont collé des autocollants d'Anne Frank portant le maillot de leur adversaire dans leur stade. Le président de la Fédération de football italienne s'en est émue.

France 2

Des autocollants ont été placardés partout dans le stade olympique de Rome. Un montage photo d'Anne Frank portant le maillot de l'AS Roma. Ce sont les supporters les plus radicaux de l'autre club de la capitale italienne, les ultras de la Lazio de Rome, qui ont laissé ces images provocatrices. Dans l'esprit de ces tifosis coutumiers d'actes et de gestes xénophobes, la comparaison avec la jeune fille juive morte en déportation est la pire des insultes.

La communauté juive écoeurée

Les condamnations s'enchaînent. Au coeur de la tempête, le président de la Lazio a déposé une gerbe de fleurs à la synagogue de Rome. "Nous sommes ici aujourd'hui pour prendre nos distances par rapport à toute forme de xénophobie, de racisme et d'antisémitisme", a déclaré Claudio Lotito. Pour éteindre l'incendie, le club qui risque gros annonce qu'il amènera chaque année 200 jeunes supporters à Auschwitz (Pologne). Écoeurée, la communauté juive déplore une fois encore des comportements récurrents. Dénoncée pour son inertie face au racisme et au fascisme des stades, la Fédération italienne de football a décidé de faire résonner les mots d'Anne Frank dans les tribunes.

Le JT
Les autres sujets du JT