Cet article date de plus de six ans.

En Italie, des policiers chinois pour rassurer leurs compatriotes

Quatre policiers chinois patrouilleront aux côtés de collègues italiens les deux premières semaines du mois de mai 2016, à Rome et Milan, pour rassurer les touristes chinois nombreux à cette période. C'est la première coopération policière entre un État de l'UE et un pays étranger.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers chinois viennent en aide à des touristes devant le Colisée le 2 mai 2016. (Jin Yu/AP/SIPA)
Devant le Colisée, la fontaine de Trévi ou le Duomo de Milan, les touristes verront désormais aux côtés des policiers italiens des «jingcha», leurs homologues chinois. Leur mission: assurer la sécurité des quelque trois millions de touristes chinois qui se rendent chaque année en Italie.

Ils patrouilleront accompagnés d'un carabinier, un policier italien, dans les zones touristiques de Rome et Milan pendant dix jours «pour renforcer le sentiment de sécurité des touristes chinois», a assuré le directeur de la police italienne Alessandro Pansa, lors d'une conférence de presse. Les policiers chinois pourront offrir conseil et assistance à leurs compatriotes lorsque ces derniers seront victimes d'un vol ou perderont leurs papiers par exemple.

La première quinzaine de mai a été choisie car d'un point de vue statistique, sur les quatre dernières années, c'est un pic d'affluence des touristes chinois en Italie.

Des carabiniers à Pékin
Des policiers et carabiniers italiens effectueront bientôt le même genre de patrouilles à Pékin et Shanghai. Et si l'expérience de Rome et Milan se révèle concluante, le ministre de l'Intérieur italien, Angelino Alfano, a promis de l'étendre «à d'autre villes d'Italie».

«Il y a 700 ans, un voyageur italien, Marco Polo, affrontait mille dangers pour arriver en Chine. Aujourd'hui, il n'est plus nécessaire que les touristes chinois vivent la même chose en Italie», a conclu Liao Jinrong, directeur chinois pour la coopération internationale.

Et en France?
Il y a deux ans, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait évoqué l'idée de faire venir en été des policiers chinois. Mais elle a été abandonnée en juin 2014 suite à l'opposition de certains élus. Si les Français ont parfois été aidés de leurs homologues portugais, allemands, espagnols, et même roumains, aucun pays hors Europe n'a jusqu'alors envoyé ses agents.

L'arrivée des policiers chinois en Italie est une première à l'échelle de l'UE.
Les policiers français bénéficient souvent de l'aide de leurs homologues européens. En 2012, des agents roumains patrouillent aux côtés des Français. ( ALFRED/SIPA)

Mais la présence de policiers chinois en France pourrait remédier à la baisse de fréquentation des touristes chinois dans l'hexagone. Depuis les attentats du 13 novembre, on assiste à une baisse de plus de 30% des demandes de visa touristique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.