Le Parti démocrate italien (centre gauche) est d'accord pour former une coalition avec le M5S mais pose ses conditions

Le PD demande notamment un changement radical dans la politique envers les migrants. 

Le chef du Parti démocrate (PD) italien, Nicola Zingaretti, à Rome, le 21 août 2019. 
Le chef du Parti démocrate (PD) italien, Nicola Zingaretti, à Rome, le 21 août 2019.  (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Le Parti démocrate (PD, centre gauche) ouvre la porte au Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème). Le parti s'est dit "uni" derrière le projet de former une majorité avec le M5S, mais a posé cinq conditions dont celle d'un changement radical dans la politique envers les migrants. 

Après la fin de l'alliance du Mouvement 5 Etoiles avec la Ligue (extrême-droite) de Matteo Salvini, le premier parti de gauche a voté à l'unanimité mercredi 21 août en réunion d'état major, pour proposer au président Sergio Mattarella de "constituer un gouvernement de changement" avec le M5S. Le PD veut s'entendre avec le M5S sur "un programme réalisable et partagé par une large majorité parlementaire". A défaut, "le pays se dirigera vers des élections anticipées", a déclaré le patron du parti, Nicola Zingaretti, à l'issue de la rencontre.

"Changement de cap dans la gestion des flux migratoires" 

Dans un discours prononcé en interne et relayé par les médias italiens, Nicola Zingaretti a énuméré cinq points de programme qui sont les conditions posées aux 5 Etoiles pour un accord.

"Appartenance loyale à l'Europe, pleine reconnaissance de la démocratie représentative et de la centralité du parlement, développement basé sur le respect de l'environnement, changement de cap dans la gestion des flux migratoires avec un rôle prééminent de l'Europe, virage dans la politique économique et sociale vers davantage de redistribution et d'investissements" a-t-il énuméré.