Italie : la surenchère des promesses de campagne

Les partis politiques multiplient les promesses de campagne à quelques jours des élections. Mais les électeurs ne sont pas dupes.

FRANCE 3

À trois jours des élections législatives en Italie, la campagne bat son plein. Le Mouvement 5 étoiles (M5S) sillonne les quartiers populaires de Rome à bord de son camion de campagne pour aller à la rencontre des électeurs et les séduire. Avec parfois des promesses très coûteuses. Luigi Di Maio, la leader de M5S, s'est engagé sur 80 milliards d'euros de promesses.

Une dette abyssale

Les autres partis ont aussi lancé la grande offensive. Matteo Renzi souhaite ainsi la création d'un SMIC en Italie. De son côté, Silvio Berlusconi envisage d'instaurer un impôt unique, la "flat tax". Mais les électeurs n'y croient pas. La dette du pays, qui pèse 132% de la richesse nationale, la plus importante d'Europe derrière la Grèce, empêche d'investir massivement après le scrutin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les membres du Mouvement 5 étoiles à la rencontre des électeurs.
Les membres du Mouvement 5 étoiles à la rencontre des électeurs. (FRANCE 3)