Viaduc de Millau : un entretien très surveillé

La catastrophe de Gênes en Italie pose la question de la surveillance de ce type de pont, notamment en France. Récemment, un audit a estimé que sur les 12 000 ponts que compte le réseau routier, non concédés à des sociétés privées, environ 7%, soit 840 ouvrages présentent un risque d'effondrement. Comment sont surveillés les ponts en France, exemple avec le célèbre viaduc de Millau (Aveyron).

France 2

Il est le fleuron des viaducs français, le plus connu de tous. Ces mensurations font tourner la tête : 2 460 mètres de long, 36 tonnes d'acier et 206 000 tonnes de bétons. Le viaduc de Millau (Aveyron) est surveillé en permanence, 24/24 h et 365 jours par an depuis un poste de contrôle grâce à de nombreux capteurs. Les équipements de sécurité sont régulièrement surveillés et testés par des patrouilleurs. "On a en France des procédures extrêmement rigoureuses en matière d'inspection et d'entretien. Normalement le gestionnaire d'une route ou d'une autoroute doit passer une fois par an sur ses ouvrages", explique Michel Virlogeux, concepteur du viaduc de Millau.

Des drones inspectent les câbles

En plus de cette visite annuelle, tous les trois ans, une visite plus détaillée est faite et tous les six ans, le viaduc est inspecté sous toutes les coutures. Des drones sont déployés pour scruter chaque pilier et chaque câble. Pas une trace de corrosion ne doit être oubliée. La ministre des Transports, Élisabeth Borne devrait annoncer, à la rentrée, une loi de programmation des infrastructures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un feu d\'artifice doit être tiré du bas du viaduc de Millau (Aveyron), le 12 décembre 2012.
Un feu d'artifice doit être tiré du bas du viaduc de Millau (Aveyron), le 12 décembre 2012. (CHRISTOPHE LEHENAFF / PHOTONONSTOP / AFP)