Italie : le procès de l'effondrement du pont de Gênes s'ouvre jeudi 7 juillet

Publié
Italie : le procès de l'effondrement du pont de Gênes s'ouvre jeudi 7 juillet
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Feuerstein, M.Chiarello, V.Parent, C.Napoli, I.Mangiardi - France 2
France Télévisions

Le 14 août 2018, le pont de Gênes en Italie s'effondrait, causant la mort de 43 personnes. Cette tragédie avait mis en lumière le mauvais état des routes et des ponts dans le pays. Le procès de cette catastrophe s'ouvre jeudi 7 juillet. 59 personnes seront sur le banc des accusés.

En Italie, personne n'a oublié les images de l'effondrement du pont Morandi de Gênes (Italie) le 14 août 2018, qui avait fait 43 morts, dont cinq enfants. Une trentaine de véhicules s'étaient écrasés 45 mètres plus bas. Paolo Robotti a perdu deux membres de sa famille. Il ne cache pas son amertume. "C'est une tragédie qui aurait pu être évitée. On savait que le pont était en mauvais état, et qu'il y avait des problèmes", regrette-t-il.

Des problèmes signalés

Jeudi 7 juillet, le procès du drame s'ouvrira en Italie. Autres victimes indirectes de l'effondrement : 600 personnes qui avaient dû être évacuées en urgence, car elles vivaient dans des immeubles sous l'édifice autoroutier. Une retraitée qui fait partie de ces personnes et qui sera présente au procès, affirme que du béton tombait régulièrement du pont sur les balcons et jardins. "Au moment où le pont s'est écroulé, j'ai repensé à toutes les réunions que nous avions faites, toutes les pétitions, toutes les choses qu'on avait pourtant signalées", se désole Mima Certo. Jeudi 7 juillet, responsables et techniciens des sociétés d'autoroute qui géraient le pont, ainsi que des fonctionnaires des transports, comparaîtront devant le tribunal. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.