Italie : le pont Morandi à Gènes reconstruit "en deux ans" plutôt qu'en huit mois

Expert en transports, Gérard Feldzer est l'invité du Soir 3 dimanche 19 août pour évoquer la reconstruction du pont Morandi à Gênes annoncée en un temps record.

France 3

La reconstruction d'un pont en métal en seulement huit mois "est difficile à croire parce que soit on détruit l'ancien pont et on en reconstruit un neuf à la place, mais ce n'est pas le moment de le détruire, car il y a une enquête en cours et la démolition prend du temps, soit on fait un nouveau pont, mais ça fait appel à des études préliminaires et la construction prend du temps", explique l'expert en transports Gérard Feldzer dans le Soir 3 dimanche 19 août.

Le délai "raisonnable est de deux ans plutôt que huit mois", selon le consultant.

Des "erreurs humaines" à tous les niveaux

Ce type de viaduc coûte "environ 400 millions d'euros financés par un partenariat public-privé en général qui se rembourse la construction et l'entretien par les péages".

"C'est sûr qu'il y a des erreurs humaines" expliquant l'effondrement, estime Gérard Feldzer. "Lors de la conception du pont Morandi, le constructeur avait peut-être mal anticipé l'usage intensif du pont et le vieillissement des matériaux. Lors de la réalisation, on sait qu'il y a eu des malversations. En 2016, on a détecté des malformations sur ce pont donc on peut avoir des doutes sur les entreprises de BTP. Enfin, il y a eu manifestement des erreurs faites lors des inspections", énumère-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gérard Feldzer, expert en transports
Gérard Feldzer, expert en transports (France 3)