Gênes : les restes du pont ont été détruits par explosion

Les restes du pont Morandi de Gênes (Italie), qui s'est effondré le 14 août 2018, ont été dynamités vendredi 28 juin 2019. Le point avec Alban Mikoczy, envoyé spécial à Gênes.

FRANCE 2

Une opération de grande envergure s'est déroulée à Gênes (Italie) le matin du vendredi 28 juin. Les restes du pont Morandi, dont la majeure partie s'est effondrée le 14 août 2018, ont été dynamités. "L'opération est toujours en cours. L'explosion ce matin s'est très bien passée aux alentours de 9h37, couchant le tablier du pont et les pylônes qui mesuraient jusqu'à 90 mètres de hauteur et soulevant 4 500 tonnes de béton armé", détaille Alban Mikoczy, envoyé spécial sur les lieux. Les autorités vérifient désormais que le nuage formé par l'explosion ne contient pas d'amiante.

Horizon 2020

Les habitations voisines de l’infrastructure ont été désertées par mesure de précaution."4 000 personnes ont été écartées de leur domicile de manière provisoire. Elles pourront rentrer seulement aux alentours de 16 ou 17 heures lorsque tout risque aura été écarté", ajoute le journaliste. Pour le moment, le quartier restera inhabité durant un long moment. "Il y a 600 logements qui sont vides pour toujours avant qu'un nouveau pont soit construit à Gênes, sans doute en 2020 avec une inauguration pourquoi pas à la fin de noël 2020", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pont Morandi, à Gênes (Italie), est dynamité, le 28 juin 2019.
Le pont Morandi, à Gênes (Italie), est dynamité, le 28 juin 2019. (VINCENZO PINTO / AFP)