Gênes : la course contre la montre des secours

À la suite de l'effondrement du pont Morandi à Gênes (Italie), les recherches se poursuivent pour tenter de trouver des survivants.

France 3

Les secours fouillent depuis plus de 30 heures dans les débris. Ils ont encore l'espoir de trouver des survivants à Gênes, en Italie. Depuis mardi 14 août, 1000 secouristes, dont plus de 400 pompiers sont à pied d'oeuvre dans des conditions parfois périlleuses. Dans l'après-midi, les pompiers sont parvenus à sortir des survivants des décombres. Ils espèrent sortir encore davantage de rescapés.

"On essaye d'ouvrir des voies dans les décombres"

"On cherche encore des personnes dans les débris. On essaye d'ouvrir des voies dans les décombres et de trouver d'autres personnes", détaille Luca Cari, un pompier italien. Les chiens aussi ont été réquisitionnés pour débusquer les victimes enfouies. Les secours savent qu'ils doivent faire vite : à chaque minute qui passe, les espoirs de retrouver des personnes vivantes s'amenuisent. Plus de 630 riverains ont été évacués pour éviter le suraccident.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les secouristes ont passé la nuit de mardi 14 à mercredi 15 août à fouiller les décombres pour trouver des survivants à Gênes, en Italie (2018).
Les secouristes ont passé la nuit de mardi 14 à mercredi 15 août à fouiller les décombres pour trouver des survivants à Gênes, en Italie (2018). (FEDERICO SCOPPA / AFP)