France : des ponts à risque

 En France, les ponts sont-ils à risque ? Comment sont-ils surveillés ? Un rapport récemment remis au gouvernement précise que 7% d'entre eux nécessiteraient d'importants travaux. 

Voir la vidéo
France 3

Après l'effondrement d'un viaduc à Gênes (Italie), les ponts en France sont remis en question. Un audit gouvernemental souligne que 7% des ponts en France, soit 840 ouvrages, présentent des dommages sérieux. Autre chiffre inquiétant : il s'écoule 22 ans en moyenne entre l'apparition des dégradations et la réparation. Concepteur d'ouvrages d'exception, comme le viaduc de Millau (Aveyron), ou le pont de Normandie, l'ingénieur des Ponts et Chaussées Michel Virlojeux, est inquiet pour l'avenir de ce patrimoine. "Il faut de l'argent et de la compétence. Mais je pense qu'on a moins de moyens humains qu'on en avait il y a une vingtaine d'années", dit-il au micro de France 3.

800 millions d'euros pour l'entretien du réseau

Les retards à l'entretien s'accumulent. Communes, départements et régions, regrettent le désengagement de l'État et le manque de ressources dans ce secteur. Dominique Bussereau, l'ancien secrétaire d'État aux Transports des gouvernements Fillon relance l'idée de faire payer les usagers de la route, et reparle de l'écotaxe. La prochaine loi de finance doit allouer 800 millions d'euros pour l'entretien du réseau. Il faudrait 500 millions de plus pour simplement, le maintenir en état.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un feu d\'artifice doit être tiré du bas du viaduc de Millau (Aveyron), le 12 décembre 2012.
Un feu d'artifice doit être tiré du bas du viaduc de Millau (Aveyron), le 12 décembre 2012. (CHRISTOPHE LEHENAFF / PHOTONONSTOP / AFP)