Disparition : les prouesses de la géolocalisation

En Italie, les recherches se poursuivent pour retrouver Simon Gautier vendredi 16 août. Une disparition qui pose la question de la géolocalisation des téléphones portables. 

FRANCE 2

Simon Gautier, Lucas Renoud, Julie Michel... chaque année, des dizaines de randonneurs s'égarent dans des sentiers. Pour les secours se pose toujours le même problème : comment les localiser précisément ? Dans un centre de secours de Haute-Savoie, les pompiers s'appuient sur des applications de géolocalisation déjà intégrées aux smartphones. Mais à défaut de batterie ou quand le réseau est trop faible, il est difficile de repérer les personnes égarées. Les secours doivent donc se rabattre sur les antennes-relais qui repèrent le signal du téléphone, des données trop imprécises.

Un SMS directement envoyé aux secours

Depuis cinq ans, l'agence du 112 a créé l'AML, une technologie directement intégrée au smartphone. En appelant le numéro d'urgence, un SMS avec les coordonnées GPS du propriétaire du téléphone est envoyé directement au poste de secours. 11 pays l'ont déjà adoptée, et d'ici 2020, elle sera obligatoire dans toute l'Union européenne. En 2016, l'Italie a perçu des financements européens pour développer cette technologie, mais n'a toujours pas été déployée pour l'heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un secouriste à la recherche de Simon Gauthier, le 16 août 2019, près de Policastro en Italie. 
Un secouriste à la recherche de Simon Gauthier, le 16 août 2019, près de Policastro en Italie.  (HO / AFP)