Disparition de Simon Gautier : drones, hélicoptères et spéléologues mobilisés sur une zone réduite

Après des témoignages et la découverte d'images de vidéosurveillance samedi 17 août, le périmètre de recherche se resserre pour retrouver Simon Gautier. Mais l'accès à certaines zones est rendu difficile.

FRANCE 2

De nouveaux éléments permettent de mieux connaître l'emploi du temps de Simon Gautier. Samedi 17 août, grâce à des témoignages et à des images de vidéosurveillance, le point de départ du randonneur disparu a pu être identifié. Le périmètre de recherche de 150 km2 a été réduit pas cinq. "Mais c'est une zone très escarpée dans laquelle les sauveteurs, principalement des spéléologues, évoluent avec prudence", indique le correspondant en Italie Alban Mikoczy sur place.

Neuf jours sans nouvelles

Il s'agit de passer au peigne fin cette zone précise pour toutes les personnes mobilisées sur le site. Les secours sont épaulés par des drones et des hélicoptères qui reprendront leur service dès dimanche 18 août au matin. "Ça fait maintenant neuf jours qu'on est sans nouvelles de Simon Gautier, ça fait beaucoup, les spécialistes le reconnaissent et il faut faire vite", conclut le journaliste Alban Mikoczy.

Le JT
Les autres sujets du JT
Après des témoignages et la découverte d\'images de vidéosurveillance samedi 17 août, le périmètre de recherche se resserre pour retrouver Simon Gautier. Mais l\'accès à certaines zones est rendu difficile.
Après des témoignages et la découverte d'images de vidéosurveillance samedi 17 août, le périmètre de recherche se resserre pour retrouver Simon Gautier. Mais l'accès à certaines zones est rendu difficile. (FRANCE 2)