À Paris, le "Corleone", restaurant sicilien d’une des filles de Totò Riina attire les curieux

Depuis qu’il a ouvert en novembre, le restaurant de Lucia Riina attire de nombreux curieux. La fille du vrai parrain de la mafia sicilienne a appelé son établissement le "Corleone".

Le restaurant de Lucia Riina dans le 8e arrondissement de Paris.
Le restaurant de Lucia Riina dans le 8e arrondissement de Paris. (ESTHER GYARMATHY / RADIO FRANCE)

Un nouveau restaurant italien a ouvert à Paris, dans le 8e arrondissement, en novembre dernier. Il s'appelle le "Corleone", nom d'une ville de Sicile et du célèbre parrain de Francis Ford Coppola. Mais c’est surtout le restaurant de Lucia Riina, la dernière fille de Totò Riina, vrai parrain de la cosa nostra sicilienne, celui qu’on appelait "il capo dei capi", le "chef des chefs".

Lucia Riina n'a jamais été condamnée pour quoi que ce soit. Elle est artiste-peintre et se lance dans la restauration, mais c’est bien son nom et ce qu'il évoque qui attire la majorité des clients.

Quand on a vu la pancarte, ça nous a fait sourireune habitante du quartierfranceinfo

C'est que son nom est écrit sur la vitrine du petit restaurant, intime, modeste. Une enseigne vert sapin éclairée par une lanterne. Alors forcément, ça fait parler dans le quartier, confirme Dominique, gardienne de l’immeuble d’à côté. "Quand on a vu la pancarte, ça nous a fait sourire." Et en même temps, se dit la voisine, "elle n’y peut rien, elle n’est pas responsable de son père, c’est sa fille, c’est tout. Sûrement qu’en Italie ou en Sicile, on ressent plus le poids de ce nom."

La propriétaire se montre peu aux curieux

Et c’est juste pour ce nom que Léa a prévu d’aller déjeuner au "Corleone". La jeune femme voudrait voir Lucia de ses yeux. "J’irai de toute manière, avoue-t-elle. Pour l’anecdote et savoir qui est là."

Cette cliente risque d’être déçue : la benjamine de la famille Riina n'apparaît que très peu, elle dit vouloir rester discrète.

Le "Corleone" à Paris - Reportage de Sarah Nedjar
--'--
--'--