Italie : des privilégiés vaccinés illégalement contre le Covid-19

Si la campagne de vaccination contre le Covid-19 bat son plein dans l’Union Européenne, elle reste pour l’heure réservée aux personnels de santé ou aux personnes à risque. Mais en Italie, certains auraient profité de leur statut pour se faire vacciner. 

France 3

Près d'un million d’Italiens sont d'ores et déjà vaccinés contre le Covid-19. Mais certains d’entre eux auraient-ils reçu des doses de manière illégale ? C’est ce qu’explique Alban Mikoczy en direct de Rome : "Des femmes de médecin dans le sud de l’Italie, des notables dans le Nord, et même un prêtre en Sicile. Autant de personnes qui n'étaient pas prioritaires et qui pourtant ont été vaccinées". 

10 000 personnes concernées

"À partir d’un échantillon, on peut normalement vacciner cinq personnes, mais il reste un petit fond. Et en ajoutant les petits fonds, on arrive à faire autant de doses de vaccin non déclarées. Ces doses de vaccins ont circulé dans certains hôpitaux italiens", poursuit Alban Mikoczy. Près de 10 000 personnes seraient concernées par ces injections illégales. "La police est intervenue. (…) Le ministre de la Santé italien a fait une grosse colère", conclut le correspondant de France Télévisions en Italie. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer et BioNTech.
Illustration du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer et BioNTech. (SEBASTIEN BOZON / AFP)