Cet article date de plus de deux ans.

Musique : Dudu Tassa, le chant des racines

Dudu Tassa, star de la pop israélienne, a décidé de rendre hommage à ses glorieux ancêtres précurseurs de la musique arabe dans le Bagdad des années 1930. En unissant ses origines juives et arabes, il réussit à transmettre une musique profonde et pleine de sens.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Dudu Tassa, sur scène, a conquis les foules à travers le monde. (DR)

Dudu Tassa & The Kuwaitis, c'est comme un plongeon dans une musique entre deux âges, entre deux cultures. Il a fallu du temps à Dudu Tassa, star en Israël, pour découvrir ses racines musicales : une malle pleine de souvenirs et de vinyles, lui rappelant que son grand-père et son grand-oncle, sous le nom des Al-Kuwaiti Brothers, avaient animé de leurs chants la Bagdad des années 1930 à 1950. Un héritage oublié après leur fuite en Israël et leur vie de misère dans les rues de Tel Aviv.

Dudu Tassa et ses compagnons se sont donné pour mission de faire revivre cette musique, ce El Hajar est déjà le troisième album, ce qui laisse imaginer la profondeur du répertoire. Il a d'abord fallu apprendre l'arabe. Dudu Tassa : "Quand j’y repense aujourd’hui, je me dis qu’il a quand même fallu beaucoup de courage pour mener ce projet… Déjà parce que je ne chantais qu’en hébreu jusqu’alors, et que ce n’était pas facile de sortir un album en arabe à cette époque, alors que j’étais déjà très connu… Mais on a eu la grande surprise de voir que le premier album, il y a sept ans, s’est vendu bien mieux que tout ce qu’on avait fait en hébreu, dans ce pays qui ne parle pas cette langue".

Entre musique arabe traditionnelle, électronique, rock et psyché, cet album est un enchantement forcément porteur d'un message plus large. "On peut penser, dit-il, qu’il était difficile de lancer un projet en arabe avec tout ce que cela implique dans le conflit ou au contraire se rappeler que nos cultures sont très similaires, et que comme moi avec mon grand-père, beaucoup d’Israéliens sont issus de familles originaires de pays arabes".

C’est peut-être une vision naïve mais, bien sûr, nous croyons qu’avec la musique on peut construire des ponts entre les cultures

Dudu Tassa

Unité, partage, ouverture. Le message est déjà passé par Coachella, où le groupe s'est produit en 2017. Il a aussi conquis le groupe Radiohead, qui leur a offert leurs premières parties. Le voyage de Dudu Tassa & The Kuwaitis est bien loin d'être terminé.

Dudu Tassa convoque ses ancêtres, en quête de partage
écouter

Dudu Tassa & The Kuwaitis, El Hajar (Nur Publishing). Album disponible.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.