Législatives en Israël : les négociations s'ouvrent pour former un gouvernement

Selon les sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote pour les législatives Israéliennes, mardi 17 septembre, le Likoud et le parti Bleu et Blanc sont au coude à coude. Ils devront négocier avec d'autres partis pour former un gouvernement de coalition.

France 2

Il n'y a pas encore de résultats officiels, mais avec un peu plus de 90% des bulletins de vote dépouillés, une chose est sûre : Benyamin Nétanyahou a perdu son pari. Il voulait faire de ces législatives un référendum en sa faveur. En additionnant les sièges remportés par son parti, le Likoud, et ses alliés, l'extrême droite et les partis religieux, il n'a pas réussi à obtenir une majorité à la Knesset.

Phase de négociations

Son rival Benny Gantz du parti Bleu et Blanc n’obtient pas la majorité non plus, malgré le soutien des formations laïques et des Arabes israéliens. Chacun va donc tenter de convaincre le président Reuven Rivlin, qu'il est le mieux à même de former une coalition et de former le futur gouvernement israélien. L'heure est donc aux tractations tous azimuts. Les négociations promettent d'être longues et difficiles, indique Dominique Derda, le correspondant de France Télévisions au Proche-Orient.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou, le 17 septembre 2019.
Le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou, le 17 septembre 2019. (HEIDI LEVINE / POOL / AFP)