Israël : l'expulsion de l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri, prévue dimanche, a été reportée

Salah Hamouri devait être expulsé dimanche. Il est détenu dans une prison de haute sécurité israélienne depuis mars 2022. Une nouvelle audience en présence de son conseil aura lieu mardi 6 décembre.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, accorde une interview dans les bureaux de l'ONG à Ramallah, en Cisjordanie,  le 1er octobre 2020. (ABBAS MOMANI / AFP)

L'expulsion de l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri, actuellement détenu dans une prison de haute-sécurité en Israël, prévue dimanche 4 décembre, a été reportée. L'avocate de Salah Hamouri, Léa Tzemel, annonce qu'une nouvelle audience en présence de son conseil aura lieu le mardi 6 décembre : "Il ne sera pas expulsé dimanche". L'information a été confirmée de source diplomatique française à franceinfo.

Le militant de la cause palestinienne devait être expulsé dimanche 4 décembre. Mais l'audience de notification d'expulsion du jeudi 1er décembre ayant eu lieu sans avocat, une autre audience doit se tenir avec eux pour qu'elle soit valide. La mère de Salah Hamouri espère encore "un miracle de Noël". Tout en remerciant l'implication des diplomates français à Tel Aviv et Jérusalem, elle en appelle au président de la République Emmanuel Macron.

Incarcéré pour complicité avec le FPLP

Salah Hamouri est détenu en prison de haute sécurité israélienne depuis le 7 mars 2022. L'avocat franco-palestinien a déjà purgé une peine de sept ans de prison. De 2005 à 2011, il été incarcéré pour complicité avec le FPLP, classé terroriste, et pour avoir projeté d'assassiner un rabin. Après avoir nié les faits, il a plaidé coupable non pour avouer mais pour avoir une peine moins longue qu'il a purgée. Il est aujourd'hui en détention administrative, une procédure qui permet d'incarcérer un suspect sans limite dans le temps et sans lui notifier ce qu'on lui reproche.

Salah Hamouri n'a pas la nationalité israélienne. Il dispose d'un simple permis de résident à Jérusalem, ville où il est né d'un père palestinien et d'une mère française.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.