Israël : Gantz et Nétanyahou dans mouchoir de poche

Benyamin Nétanyahou et son rival Benny Gantz sont au coude-à-coude après les législatives du mardi 17 septembre. Le point mardi soir en direct de Jérusalem avec le correspondant de France Télévisions en Israël.

FRANCEINFO

L'atmosphère n'est pas vraiment à la fête mardi 17 septembre au quartier général du Likoud, le parti de Benyamin Nétanyahou. Trois instituts de sondage donnent une légère avance au parti Bleu-Blanc, le parti de centre-droit de Benny Gantz, l'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne qui s'est lancé dans la politique il y a moins d'un an et qui pourrait remporter ces élections législatives. Il faut encore attendre le dépouillement total des bulletins de vote.

Une trentaine de sièges pour Gantz et Nétanyahou

La loi en Israël dit que le président doit confier au chef du parti qui a recueilli le plus de sièges le soin de former une coalition. Si ça se confirme, ce sera à Benny Gantz de le faire, mais il n'aura pas assez d'alliés à gauche dans les partis laïcs ou chez les Arabes israéliens pour former cette coalition et obtenir les 61 sièges nécessaires pour avoir la majorité au Parlement. Il lui faudra faire appel au parti nationaliste et antireligieux qui se retrouve dans la position du faiseur de rois avec sa dizaine de sièges.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, juste avant de voter à Jérusalem, le 9 avril 2019.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, juste avant de voter à Jérusalem, le 9 avril 2019. (ARIEL SCHALIT / AFP)