Israël : Benyamin Netanyahu de plus en plus fragilisé

Faute d'avoir trouvé des alliés pour former un gouvernement, le Parlement israélien s'est autodissous mercredi 29 mai. De nouvelles élections législatives auront lieu en septembre. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu est accusé par l'opposition de vouloir sauver sa place.

France 3

Ils ont voté il y a moins de deux mois. Pourtant, les Israéliens vont devoir retourner aux urnes le 17 septembre prochain. Au Parlement, mercredi 29 mai au soir, Benyamin Netanyahu ne pouvait masquer son exaspération. Le Premier ministre n'a pas réussi à former une coalition gouvernementale à temps. Un fiasco pour celui qui est en poste depuis dix ans et qui espère encore pouvoir s'accrocher au pouvoir.

Des accusations en sa défaveur

"Le peuple israélien a clairement, et sans ambiguïté, choisi de me nommer Premier ministre. Avec à mes côtés le Likoud et un gouvernement de droite", a lancé Benyamin Netanyahu à la presse. Mais ses démêlés judiciaires et les récentes accusations de corruption et de fraude contre lui l'ont fragilisé. Tout comme son ancien ministre de la Défense, aujourd'hui chef du parti nationaliste. Toute alliance est aujourd'hui condamnée.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Benyamin Nétanyahou, le 29 mai 2019, à Jérusalem. 
 Benyamin Nétanyahou, le 29 mai 2019, à Jérusalem.  (MENAHEM KAHANA / AFP)